Non classé

Chronique #33 : 54 Minutes

Sans titre.png

Bonjour bonjour tout le monde !

Première chronique de l’année 2018 ! :mrgreen:

Aujourd’hui je vais vous présenter 54 minutes de Marieke Nijkamp publié aux éditions Hachette Romans que j’ai lu en moins de 24h ! ♥ Je remercie d’ailleurs Hachette pour cet envoi ! ♥

Résumé :

10 h 08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi !

10 h 09 – SYLVIA
Tyler est revenu.

10 h 11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT !

10 h 27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.

10 h 30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.

Résultat de recherche d'images pour "stylo picto"

« – Le deuil est un trou béant, pas vrai ? dis-je doucement.

Je ne sais même pas s’il m’entend, mais ces paroles sont autant pour moi que pour lui. »

Mon avis :

Au début de ma lecture, je vous avoue que j’étais un peu perdue par la multitude des personnages, nous avons plusieurs points de vue, celui de Claire, Autumn, Tomas et Sylvia. Je n’arrivais pas à comprendre les liens entre eux mais au fil des pages j’ai réussi à y voir plus clair et je suis rentrée directement dans l’histoire.

Nos personnages :

Tomas est le caïd du lycée, il a fait toutes les bêtises imaginables. Il est le meilleur ami de Fareed.

Claire a été une personne importante dans la vie de Tyler. Son point de vue dans cette lecture est très intéressant car elle ne vit pas la fusillade en direct. En effet, pendant cette fusillade, elle était en train de s’entraîner sur le terrain du lycée.

Autumn est, pour moi, la fille la plus sensible et faible de l’histoire. Elle a vécu la perte de sa mère et est la sœur de Tyler. Sa passion est la danse, c’est ce qui la tient en vie.

Sylvia est la sœur jumelle de Tomas. Une fille attachante mais qui garde des blessures difficiles pour elle, de peur de se confier.

Tyler est le personnage menant cette fusillade. Je regrette de ne pas avoir eu son point de vue dans cette lecture. J’aurais adoré me retrouver dans la tête d’un tueur et comprendre son acte.

Ce livre est horrible. Horrible dans le bon sens du terme. Imaginez-vous au lycée en plein milieu d’une fusillade ! Et bien grâce à ce livre, j’avais l’impression d’y être réellement. J’ai eu peur, j’ai eu des frissons. J’avais envie de réconforter « mes amis » et de leur dire que tout allait s’arranger, que ce n’était qu’un cauchemar.

Ce roman va nous expliquer le geste d’un garçon désemparé et terriblement seul. Ce garçon se prénomme Tyler. Il est le frère d’Autumn. Tyler s’est toujours senti seul depuis la perte de sa mère, il n’arrive pas à faire son deuil. Il a l’impression d’être laissé de côté par tout le monde, y compris sa sœur.

L’auteure (Marieke Nijkamp) nous aide à réfléchir sur les armes en libre-service en Amérique, sur la peur, la violence, l’adolescence. Elle nous captive par sa plume entraînante.

Je vous recommande vivement ce livre si vous êtes prêts mentalement et que vous pensez tenir le coup face à un drame pareil.

Je vous préviens, vous ne sortirez pas indemne de cette lecture.

NOTE : 4.5/5

Résultat de recherche d'images pour "stylo picto"

« On dit que la vie défile devant vos yeux juste avant de mourir. Quand j’attends que Ty presse la détente, aucun souvenir ne me submerge. »

5 commentaires sur “Chronique #33 : 54 Minutes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s