Non classé

CHRONIQUE #166 CAMPUS DRIVERS T.1 : C.S. QUILL

Hello, hello ! 

Je reviens aujourd’hui pour vous donner mon avis sur le premier tome de Campus Drivers : SuperMad écrit par C.S. Quill. Il sort le 3 septembre en librairie. Je remercie les éditions Hugo Roman pour l’envoi de ce roman.

Alerte : COUP DE COEUR

Résumé

L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à cœur de ne jamais décevoir leur clientèle.
Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.
Alors comment se retrouve-t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer?

mon avis

Pfiouuuuu ! Quelle lecture ! En recevant le programme des sorties de la part des éditions Hugo Roman, cette nouvelle saga m’a tout de suite fait de l’œil, mais je ne m’attendais clairement pas à aimer autant ! C’est complètement le genre de romance que j’aime, tout ce que j’aime est regroupé dans ce roman et quel plaisir ♥ !

Ce premier tome est définitivement mon plus gros coup de cœur de l’année et je suis sûre que le reste de la saga le sera tout autant ! ♥

Pour commencer, Campus Drivers est un réel page-turner, nous n’avons qu’une seule envie : le dévorer d’une traite. C’était très difficile de le lâcher mais d’un côté j’avais envie de faire durer le plaisir au maximum. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez vu que j’ai eu une grosse panne de lecture pendant l’été et ce roman a tout arrangé.

Les chapitres sont longs (d’habitude je ne suis pas fan, mais là j’aurais pu lire des chapitres de 60 pages :mrgreen: ), l’écriture est drôle, fraîche, sarcastique.

Côté personnages :

Je me suis très vite attachée aux personnages, les Campus Drivers sont attachants, drôles, ils nous mettent à l’aise et nous avons l’impression de les connaître depuis toujours. Gros plus pour Carter qui est plus sage et posé, c’est le « papa » de l’histoire et est toujours de bons conseils.

Dès le début du roman, je suis tombée amoureuse de Lois & Lane (vous avez la réf ? Lois Lane? 🙂 ). Lane joue l’ours léché et sans cœur mais sous sa carapace on y voit un garçon qui a peur de faire face à ses sentiments. Quant à Lois, on a besoin d’une fille comme elle dans notre vie. J’avoue avoir été jalouse d’elle, elle est forte, confiante et réussit à s’intégrer dans un groupe d’amis déjà très soudé.

L’auteure prend son temps, la romance prend vie au bout de plus de 300 pages sur 465. C’est crédible, on ne lève pas les yeux au ciel toutes les 30 secondes.

Bref, lisez ce roman. Si vous aimez, les histoires à l’université, les amitiés soudées, les nouvelles relations, ce premier tome de Campus Drivers est fait pour vous. ♥

2 commentaires sur “CHRONIQUE #166 CAMPUS DRIVERS T.1 : C.S. QUILL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s