Non classé

CHRONIQUE #148 : EGOMANIAC – VI KEELAND

Hello !

J’espère que vous allez bien. 🙂 

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous donner mon avis sur Egomaniac de Vi Keeland publié chez Hugo Poche.

RESUME BLOG

Emerie a enfin trouvé le local idéal pour abriter son cabinet de psychologie spécialisé dans les thérapies de couple. L’adresse est parfaite, à New York, sur Park Avenue, pour un loyer plutôt modique. Et tout cela pendant la période des fêtes de Noël. Elle emménage sur le champs, l’occasion est trop belle. Peut-être un peu trop justement… Son monde s’effondre lorsqu’elle découvre que ce bureau n’est pas libre du tout mais appartient à un avocat spécialisé dans les divorces, Drew Jagger. Emerie joue souvent de malchance, voilà qui le prouve encore amplement. Mais comment peut-elle se sortir de cet imbroglio ?

Lorsque Drew trouve une inconnue dans ses bureaux en travaux, son premier réflexe est de la mettre à la porte. Très vite. Mais Emerie est charmante et victime d’une escroquerie. Certes, il n’a pas grand-chose en commun avec une psychologue qui travaille à réconcilier les couples mais il pourrait se laisser attendrir. Partager un bureau n’est pas un gros effort et ne présente pas beaucoup de risques, n’est-ce pas ?

MON AVIS BLOG

J’adore les romans de Vi Keeland, j’étais donc obligée de lire celui-ci ! ♥

Dans ce roman, on suit Emerie, une jeune femme, qui a enfin trouvé un local dans l’Upper East Side pour exercer sa profession de psychologue. Elle aide les couples mariés à se réconcilier et à comprendre leurs problèmes. Elle va vite se rendre compte que le local appartient à quelqu’un. Drew est avocat spécialisé dans le divorce.

Leur rencontre va être cocasse, Drew revient tout juste de vacances et en arrivant à son bureau, il va se rendre compte qu’une jolie jeune femme occupe les lieux. Emerie a été victime une arnaque, elle pensait louer ce local pour une petite somme et finalement non. Drew, gentil comme il est.

Au fur et à mesure, on fait la connaissance de Drew, qui d’apparence est un homme sûr de lui destiné à un avenir brillant. En revanche, c’est un homme ayant eu un passé tumultueux qui se répercute sur son présent.

J’ai adoré le paradoxe des deux professions de nos personnages dans le roman. 

Comme d’habitude, j’ai adoré la plume de Vi Keeland. Elle est drôle, fluide et légère. Je passe toujours un bon moment de lecture avec ses romans. Les pages se tournent rapidement. Ce n’est pas mon préféré de Vi Keeland, j’avais eu un gros coup de cœur pour Bossman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s