Non classé

CHRONIQUE #129 : BEHIND THE BARS -BRITTAINY C. CHERRY

Hello tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous donner mon avis sur Behind the bars de Brittainy C. Cherry qui est le premier tome de la saga Music Street. Et comment vous dire… c’est sûrement l’un des plus beaux romans que j’ai pu lire ! ♥

Behind the bars

 

Résumé :

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie.

J’étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Nous n’avions rien en commun hormis notre musique et notre solitude. Quelque chose dans son regard me disait que son sourire n’était pas toujours authentique. Quelque chose dans sa voix me donnait un espoir que j’avais toujours souhaité trouver.

Puis, en un éclair, elle disparut.

Des années plus tard, elle se tenait face à moi dans une rue de la Nouvelle-Orléans. Elle avait changé. Moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Plus solitaires. Plus fermés. Nous n’étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. A présent qu’elle était revenue, je ne commettrais plus l’erreur de la laisser partir.

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene, elle apparut comme des gouttes de pluie. Lorsque nous nous retrouvâmes, je devins son orage le plus sombre.

Mon avis lecture :

Lorsque j’ai reçu le programme des éditions Hugo Roman, je savais d’emblée que je ne pouvais pas passer à côté de ce roman. Ayant adoré, la saga The Elements de l’auteure, il fallait que je découvre ce nouvel univers.

Ce premier tome a été une explosion d’amour, de haine, de frustration… De tellement de sentiments. 

Nous suivons Jasmine, une jeune adolescente de 16 ans vivant avec sa mère tyrannique et son beau-père protecteur, Ray. Elle n’a qu’une passion dans la vie qui l’anime c’est la soul. Elle rêve depuis toujours de devenir chanteuse de soul. En revanche, sa mère n’a pas les mêmes rêves et attentes de sa part. Elle veut vivre sa carrière ratée à travers sa fille. Elle l’a fait travaillé dur en studio de danse, veut la voir chanter de la pop et exige que sa fille soit une star célèbre. La mère de Jasmine ne lui porte aucun amour et aucune considération. 

Jusqu’au jour où Jasmine va enfin pouvoir arrêter l’école à la maison pour pouvoir intégrer un lycée public comme une adolescente lambda. Jasmine va faire la rencontre d’Elliott, un jeune garçon timide, souffre-douleur des élèves populaires, discret et amoureux du jazz. Il en joue à ses heures perdues dans le quartier de Frenchmen Street en Nouvelle-Orléans.

Jasmine est happée par la beauté intérieure de ce garçon, elle ne se doute pas une seule seconde qu’il va devenir bien plus pour elle.

Chaque fois que je pensais à la maison, ce n’était pas à un lieu que je pensais, c’était à des gens, ceux qui faisaient de nous les personnes que nous étions destinés à devenir, ceux qui nous aimaient avec nos cicatrices et qui nous disaient que nos cicatrices étaient belles, ceux qui, malgré nos erreurs, continuaient à nous aimer sans restriction.

J’ai adoré Jasmine, c’est un personnage captivant et encourageant. Elle met tout en œuvre pour protéger Elliott de ses bourreaux quitte à mettre sa propre vie en danger. Elle cache au monde entier ses peines, ses blessures, ses fêlures. Elle montre au monde entier qu’il est possible de voir un monde coloré malgré la grisaille.

Pourtant, le personnage qui m’a le plus touché et le plus ému est Elliott. Ce fragile jeune homme à qui l’on veut tendre la main, que l’on veut épauler. Ce garçon est touchant au possible, il aime sa famille sans condition, sans mesure. Malheureusement, la vie va décider de le repousser dans ses retranchements.

Elliott va être brisé, blessé, détruit… L’évolution de ce personnage dans la seconde partie du roman est bluffante. L’adolescent fragile laisse place à un jeune homme meurtri et renfermé. Une coquille vide. A travers les pages, on l’entend presque hurler sa peine et sa douleur. Il tente tant bien que mal de rester debout, de devenir fort, toujours plus fort afin d’éloigner les mauvaises personnes de son entourage.

J’ai aimé être brisée et malmenée lors de cette lecture. L’auteure démonte ses personnages pièce par pièce afin de les façonner à sa manière. Ils ne sont certes pas parfaits mais réels. C’est ce qui les rends plus vivants, plus attachants.

La seule vraie raison pour laquelle il faudrait découvrir ce bijou est ELLIOTT. Il a réussi à m’émouvoir, à me captiver. Il a réussi à m’embarquer dans son univers singulier et sombre.

Encore une fois, Brittainy C. Cherry a réussi son pari et m’a touché en plein cœur. Cette auteure a un réel talent. Sa plume mérite d’être connue du monde entier. J’ai dévoré ce roman plus rapidement que je ne l’imaginais. 

Je ne peux que vous le conseiller. Lisez ce roman, vous n’en serez pas déçue. Je remercie les éditions Hugo Roman d’avoir mis cette merveille en lumière. Il va vous faire aimer le Jazz, la Soul, l‘amour, la haine

C o u p  d e  c œ u r ♥

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s