Non classé

CHRONIQUE #127 : FIVE FEET APART – RACHAEL LIPPINCOTT

Bonjour tout le monde !

J’espère que vous allez bien ! Pour ma part, la dépression arrive… Les vacances c’est terminé… La reprise lundi va être dure mais bonne nouvelle notre déménagement est dans moins d’une semaine :mrgreen:

Je viens vous parler de mon dernier roman lu, il s’agit de Five feet apart de Rachael Lippincott. Je remercie les éditions Albin Michel pour l’envoi de cette petite pépite ♥

resume

Stella Grant est une jeune femme de 17 ans typique… elle ne peut se passer de ses meilleurs amis et de son ordinateur portable.

Mais, contrairement aux autres adolescents, elle passe la majeure partie de son temps à l’hôpital, puisqu’elle souffre de fibrose kystique.

Son quotidien rythmé par une implacable routine sera bouleversé lorsqu’elle fera la rencontre de Will Newman, un patient de son unité au charme irrésistible.

Forcés par le protocole médical de maintenir une distance constante entre eux, leur attraction mutuelle les poussera-t-elle à mettre leur vie en danger ?

avis

Lorsque j’ai vu ce roman pour la première fois, je pensais être confrontée à un « Nos étoiles contraires » mais pas du tout !

Ici, nous suivons des personnages atteints de la mucoviscidose. D’un côté, Stella une jeune adolescente qui accepte sa maladie et qui prend son traitement à la lettre. Elle se rend à l’hôpital Sainte-Grâce depuis toujours et considère le personnel de l’hôpital comme sa seconde famille.

De l’autre côté, nous faisons la connaissance de Will, un jeune homme qui aura 18 ans dans peu de temps. Il est atteint de la mucoviscidose et du B. cepacia, une bactérie qui ronge ses poumons à grande vitesse. Il vient d’une famille aisée et sa mère l’envoie aux quatre coins du monde afin de trouver un traitement « miracle ».

Ces deux jeunes adultes vont apprendre à se connaître mais doivent toujours rester à trois pas de distance. En effet, sans cette distance, leur espérance de vie diminue considérablement.

Will, têtu comme il est, ne suit pas son traitement à la lettre. Stella va le briefer et l’aider à prendre son traitement comme il faut.

J’ai vraiment adoré la construction de ces personnages. Ils sont extrêmement bien travaillés. On sent que l’auteure y a mis ses tripes et qu’elle connaît bien ce sujet. 

Nous avons Stella, la jeune fille brillante et ordonnée et d’un autre côté Will, le jeune homme borné. 

Ce roman est rempli d’émotions. J’avoue avoir versé ma petite larme à un passage. Ce huit-clos nous immerge rapidement dans l’univers hospitalier de nos personnages, on se sent très vite proches d’eux.

L’écriture est très simple et fluide. De jolis passages viennent couronner le tout. J’ai qu’une hâte désormais voir l’adaptation cinématographique. ♥

Un roman qui sensibilise sur la maladie, il fait réfléchir et redonne espoir.

ma note

4/5

Publicités

2 commentaires sur “CHRONIQUE #127 : FIVE FEET APART – RACHAEL LIPPINCOTT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s