Non classé

CHRONIQUE #121 : CE QUI NE TE TUE PAS – GEORGIA CALDERA

Hello, hello !

J’espère que vous allez tous très bien ! Je vous retrouve dans cette nouvelle chronique pour vous donner mon avis sur « Ce qui ne te tue pas » de Georgia Caldera publié chez J’ai Lu Editions resume

Quand la haine est aux prises avec l’amour… Le bac en poche, les années lycée et leur lot de terribles souvenirs derrière elle, Violette se réjouit de pouvoir enfin tourner la page. C’est par un déménagement et l’intégration d’une école de graphisme de renom que débute sa nouvelle vie. Artiste dans l’âme, Violette espère se révéler et s’épanouir au sein de Arte-Sup. Or son bonheur a un prix : Adam, le fils de son nouveau beau-père. Car le jeune homme, aussi ombrageux qu’insaisissable, avec lequel elle va devoir désormais partager un couloir, semble la haïr par-dessous tout. Et lui aussi étudie les arts graphiques au sein de la même formation…

avis

Nous suivons Violette qui vient d’obtenir son BAC. Elle s’apprête à entrer à l’école Arte Sup, une école d’art. Pour cela, elle doit quitter Avignon, pour retourner dans sa ville natale. Afin de suivre ce nouveau cursus scolaire, elle va vivre avec sa mère ainsi que son beau-père, Ludwig, qu’elle n’a encore jamais vu bien que sa mère se soit mariée avec lui. Pour couronner le tout, elle cohabitera avec Adam, le fils de Ludwig.

Les débuts vont être difficiles. Adam ne supporte pas Violette. C’est un jeune homme qui parle très peu, malgré ce mutisme, son regard parle pour lui et Violette semble être la seule personne à le comprendre. 

Une réelle relation de confiance et de complicité va naître entre nos deux personnages. Ce sont deux jeunes adultes marqués par la vie.

L’auteure aborde des thèmes très forts et actuels, comme : la violence, le harcèlement scolaire, la dépression… Sa plume est très fluide et addictive. On s’attache vite aux protagonistes qui sont très bien travaillés. L’histoire prend place lentement, mais ceci ne m’a pas du tout dérangé. C’était, pour ma part, important que les bases soit bien posées.

Violette et Adam sortent du lot, ils sont en marge de la société. Georgia Caldera ne les a pas ménagé, ce qui rend l’histoire et l’intrigue encore plus crédible.

Violette s’est forgée une armure suite aux mauvaises années lycée qu’elle a passé. Elle répond toujours d’un air sarcastique afin de ne pas perdre la face devant son entourage ou son cercle d’amis. Quant à Adam, c’est sûrement le personnage qui m’a le plus bouleversé dans le roman. On s’attache très vite à lui et nous n’avons qu’une seule envie : lui tendre la main et le soutenir.

Adam a une vie difficile à la limite du supportable. Lorsque je lisais le roman de son point de vue, j’avais l’estomac noué. Je voulais juste que tout se passe bien pour lui. Hélas, ceci s’avérait compliqué par moments.

Il me tarde de découvrir le second tome afin d’avoir plusieurs réponses à mes questions restées en suspens. 

en bref

Une histoire sombre et palpitante, des héros touchants et absolument bouleversants. ♡

ma note

4/5

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s