Non classé

CHRONIQUE #109 : ORION, LES ETOILES NE MEURENT JAMAIS – BATTISTA TARANTINI

Hello tout le monde !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis final sur le second tome d’Orion écrit par Battista Tarantini et publié chez Hugo Roman dans leur collection New Romance. ♥
Si, vous n’avez pas lu le premier tome de cette duologie, je vous laisse aller ma chronique qui est disponible juste ici ! 🙂

Je ne vous mets pas le résumé afin de préserver la beauté de cette histoire et d’éviter les spoils.

MON AVIS BLOG

Plus aucun bruit dans les coulisses. Je retiens mon souffle, prête à fouetter le sol du bout de mes pointes. Battista Tarantini a frappé fort. Mon cœur s’emballe, s’arrête. Pour reprendre de plus belle.

Leo était brisée, détruite dans le premier tome. Ici, Orion y a le droit également. Il est mis à terre, malmené. Mais le diable ne se laisse pas faire. Jamais.

Orion apprend à baisser les armes, à montrer ses faiblesses. Mais attention ! Il se reprend vite. Il ne faudrait pas que Leo jubile et apprenne à le décrypter si vite.

« Elle s’est endurcie. Je l’y ai encore obligée. Je n’en finis jamais de lui faire mal, et ce n’est même pas pour son bien, cette fois. »

Battista Tarantini est divine. Elle joue avec les mots. Elle est comme une lionne, comme toi Leo. Prête à bondir sur le lecteur et le malmener.

Entre lumière et espoir, malheur et nuit noire, que faire ? Comment apprivoiser ce monde ? Danser une dernière fois avec toi, Orion ? A quoi bon ?

Tu décides d’abandonner tout le monde, tu ne veux plus danser. Tu ne veux plus être là.

 

Fascinant. 

Cette danse vous transporte, elle vous fait réfléchir. Avez-vous déjà lu entre les lignes ? Orion est un bon exercice pour vous perfectionner.

J’ai perdu une partie de moi dans la Vigie. Leo et Orion m’ont appris beaucoup. Je me suis brisée dans le Dojo. Orion a montré sa vraie nature, son vrai visage. Il m’a fait mal, il m’a fait sourire. Mais il m’a aussi énervé.

Leo, donne moi ta main. Ne lâche pas. Ne LE lâche pas. Il est là pour toi et avec toi.

 

————————–

J’avais besoin de m’exprimer de cette manière. Je voulais vous montrer ce que cette duologie peut faire. Elle vous transporte dans un univers magique, merveilleux.

Afin de lire et de danser avec nos personnages, il faut apprendre à lire entre les lignes, faire le lien entre les métaphores, écouter Perséphone et Hadès.

J’ai adoré suivre nos personnages. Nos danseurs. C’était pur, brut et magnifique.

Je remercie infiniment les éditions Hugo Roman pour l’envoi de cette merveille. De ce diamant.

EN BREF BLOG

 

Leo. Orion. A vif. Détruits. L’amour & les étoiles pour toujours.

 


MA NOTE BLOG

4.5/5

Publicités

3 commentaires sur “CHRONIQUE #109 : ORION, LES ETOILES NE MEURENT JAMAIS – BATTISTA TARANTINI

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :