Non classé

CHRONIQUE #70 : (IM)PARFAIT – EMMA GREEN

Beautiful-Eiffel-Tower-Paris-Tumblr-Wallpaper-Background.jpg

Hello, hello tout le monde !

J’espère que vous allez bien ! 🙂

Résultat de recherche d'images pour "imparfait emma"

 

On se retrouve aujourd’hui, pour la première chronique de la semaine. Je vais vous donner mon avis sur (Im)parfait d’Emma Green publié chez les éditions Addictives que je remercie pour l’envoi

 

Résumé :

«Juliette chante l’amour tous les soirs dans son piano-bar. Sans trop y croire. Quand la jeune artiste parisienne se retrouve à la rue, elle accepte une drôle de mission : jouer les dames de compagnie pour une grand-mère guindée et mal en point, en lui chantant tous ses airs préférés.
Mais une nuit, un inconnu vient s’installer juste sous les toits, au dernier étage de cet hôtel particulier perché sur les hauteurs de Montmartre : un mystérieux brun aux cheveux longs, à la barbe mal taillée, au regard noir et au verbe rare.
Entre Juliette, la chanteuse libre et romantique, Suzanne, la vieille dame snob et attachante, et Laszlo, le ténébreux aussi sexy que dangereux, cette colocation forcée s’annonce… compliquée. Et parfaitement imparfaite.»

 

« -Vous allez bien,Suzie?

-Leur étroitesse d’esprit n’a d’égal que la largeur du balai qu’ils ont tous dans leur fondement,grogne-t-elle. »

Mon avis :

Autant que vous le sachiez tout de suite, j’ai été bluffée par ma lecture ! Emma Green sont deux auteures que je suis sérieusement. Chaque livre de ces auteures me transportent par leurs plumes si singulières.

Nous allons suivre Juliette, jeune femme gagnant sa vie en chantant dans les piano-bars parisiens. Malheureusement, elle va se voir expulser de chez elle à cause de sa mère trop absente et obnubilée par son copain, Javier. N’ayant aucune solution, elle va devoir l’appeler et lui expliquer sa situation. Sa mère lui expliquera sans aucun inquiétude qu’elle paie le loyer en viager d’un hôtel particulier à Montmartre.

Pas le choix… Juliette s’y rend et aperçoit une vieille dame, Suzanne, qui va rapidement tomber sous le charme de la voix de velours de Juliette. Elle l’engage comme dame de compagnie et l’héberge dans son hôtel particulier.

Un réel coup de foudre opère entre nos deux femmes. Suzanne est une grand-mère de 84 ans très en forme, ancienne comédienne, elle croque la vie à pleine dents et utilise des expressions très anciennes. Elle passe, également, son temps à donner des noms à ses objets. 

Ce roman m’a littéralement envoûté.

J’ai adoré visualiser les rues parisiennes et les décors dans ma tête, j’avais l’impression d’être avec Juliette

J’ai adoré voir les extraits des musiques que Juliette chantonne pour Suzanne. Vous y trouverez votre bonheur niveau musique !

Tout se passe pour le mieux dans la villa Suzie. Juliette a le sentiment d’appartenir, enfin, à une famille. Elle habite au deuxième étage de l’hôtel particulier jusqu’au jour où elle entend du bruit au troisième étage.

N’était-elle pas seule à cohabiter avec Suzanne ?

Côté personnage, j’ai eu un immense coup de coeur pour Suzanne. Sa personnalité est extrêmement travaillée. J’ai adoré lire ses anecdotes. Elle a un humour décapant, c’est une femme haute en couleur et très attachante.

Le personnage de Juliette est vraiment d’actualité. Elle essaie de vivre de sa passion grâce à sa patience et sa détermination. Je ne préfère pas vous donner de détails sur le personnage masculin. Sachez juste, qu’il s’appelle Laszlo et qu’il est fort attachant.

Encore une fois les auteures ont réussi à me toucher en plein cœur. Ce livre m’a bouleversé grâce à une plume très poétique. Ce roman est addictif à souhait. Pour la première fois, les Editions Addictives ont fait un livre très petit et bien, je vous jure que j’aurais préféré un roman de 800 pages tellement c’était bon !

Je m’arrête ici pour cette chronique, moins je vous en dit, mieux vous savourerez votre lecture. 

Du grand Emma Green ! 

Note :

5/5 (coup de coeur!)

En bref :

De la poésie, de l’amour, des émotions merveilleuses dans cette rencontre de générations.

 

2 commentaires sur “CHRONIQUE #70 : (IM)PARFAIT – EMMA GREEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s