Non classé

CHRONIQUE #66 : LOVE SIMON DE BECKY ALBERTALLI

tumblr_static_tumblr_static__focused_v3.png

Hello hello la blogosphère !

Je reviens aujourd’hui pour mon plus grand plaisir, avec une chronique sur un livre absolument génial ! Il s’agit de Love, Simon (titre original : Moi, Simon, 16 ans, homosapiens) de Becky Albertalli publié chez Hachette Romans que je remercie 1000 fois pour l’envoi de ce colis spécial accompagnée d’Oreo et du deuxième livre qui est : Leah à contretemps (d’ailleurs il sort aujourd’hui !) ♥

Résumé :

Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta. J’ai deux sœurs, un chien, et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréo, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. Je le croise peut-être tous les jours, mais je ne sais pas qui c’est. On se dit tout, sauf notre nom. À part Blue, personne ne sait que je suis gay.

« Je suis tout à fait d’accord pour dire que c’est agaçant que l’hétérosexualité (et la blancheur de peau, tant qu’on y est) soit la norme, ou que les seules personnes obligées de s’interroger sur leur identité soient celles qui n’entrent pas dans ce moule. »

Mon avis ♥ :

Pour commencer, ce livre est sorti il y a déjà quelques années. Pourtant, il fait toujours un carton et encore plus aujourd’hui avec l’adaptation cinématographique qui sort le 27 juin ! ET J’AI TELLEMENT HÂÂÂTE !!! ♥

C’est la première fois que je lisais un roman de Becky Albertalli, j’ai adoré sa plume : envoûtante, drôle, fluide… Elle a un don exceptionnel pour nous dépeindre des personnages attachants et captivants. Becky Albertalli nous apporte beaucoup de petits détails importants dans la vie de beaucoup de personnes : elle nous parle d’Harry Potter (vous m’en voyez ravie!), de musique, de théâtre…

Dans ce roman, nous suivons Simon Spier de son point de vue. Nous alternons les chapitres avec son histoire mais également ses échanges de mails avec un certain garçon sous le pseudonyme de Blue. J’ai d’ailleurs adoré suivre leurs échanges, j’avais l’impression d’être proche d’eux et qu’ils me laissaient entrer dans leur intimité. 

Simon est gay, Blue l’est également. En revanche à part eux, personne ne sait qu’ils le sont. Dans leur lycée de Géorgie, un Tumblr rapporte les ragots du lycée et un jour le secret de Simon est dévoilé aux yeux de tous. Tout commence, lorsque Martin, un camarade de classe de Simon va découvrir les mails échangés entre Simon et Blue. Il va lui faire du chantage (gentiment, parce que oui, dans ce livre il n’y a vraiment pas de « méchant ») pour qu’il puisse lui présenter Abby et se rapprocher d’elle. C’est une des meilleures amies de Simon. Si Simon n’y arrive pas, Martin révélera toute la vérité au lycée.

Comment vous dire que Simon stresse à l’idée de devoir faire un coming-out forcé ! Il n’a pas le choix d’accepter et essaie tant bien que mal de rapprocher Martin et Abby.

Je crois que c’est la première fois que je m’attache autant à un personnage. J’ai littéralement adoré Simon. Je rêve d’un ami comme lui ! Il est bienveillant, tendre et très drôle. C’est le genre de personnage qui nous donne envie de vivre et de ressentir des choses. Simon est un garçon populaire, il a beaucoup d’amis. J’ai adoré suivre sa petite bande qui se compose de : Nick, un guitariste ; Abby, la jolie fille qui débarque en Géorgie ; Léah, sa meilleure amie depuis toujours qui est un peu lunatique et jalouse sur les bords.

Nous suivons également Simon chez lui, ses parents sont deux personnes vraiment à l’écoute et conciliantes avec leur fils, c’est le genre de parents à qui l’on peut faire confiance et qui soutiennent leurs enfants quoi qu’il arrive. Nous suivons également Nora et Alice, les sœurs de Simon qui sont géniales. Enfin, je pense que vous l’avez compris mais tout le contenu de ce roman est merveilleux.

Ce livre est une réelle ode à l’amour et à la tolérance.

On y parle de nombreux sujets sensibles comme l’acceptation de son orientation sexuelle, la tolérance, l’amitié, l’amour, la confiance en soi et en ses amis. C’est la deuxième fois que je lis un roman sur le genre LGBT et j’en suis absolument ravie.

L’auteure a réussi à faire passer un message, qui je pense, est important dans notre société actuelle. Elle soulève des questions importantes tout en gardant une plume drôle et simple. A aucun moment, j’ai ressenti de la tristesse ou de la compassion. Vraiment pas. Car ce livre veut seulement vous faire passer un joli moment malgré des sujets difficiles dans la vie des adolescents qui sont en recherche de leur personnalité.

J’ai désormais qu’une hâte c’est de pouvoir visionner le film ! Et bien sûr, je vais désormais me plonger dans l’histoire de Leah, pour prolonger un peu le plaisir d’être entourée de ces personnages merveilleux ! ♥

« Harry Potter et Draco Malfoy qui s’envoyaient en l’air d’un millier de façons différentes dans tous les placards à balais de Poudlard. Je choisissais les mieux rédigés et passais des nuits entières à lire. Drôle de période. C’est l’été où j’ai appris à faire la lessive. Certaines chaussettes ne devraient jamais passer entre les mains maternelles. »

MA NOTE :

5/5

(ce livre entre dans mes livres favoris!)

 

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? ♥

 

7 commentaires sur “CHRONIQUE #66 : LOVE SIMON DE BECKY ALBERTALLI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s