Non classé

CHRONIQUE #64 – TOO LATE DE COLLEEN HOOVER

tumblr_nqthwhm00R1tyzfipo1_500.jpg

Coucou tout le monde !

J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour une nouvelle chronique sur ma dernière lecture. Il s’agit de Too Late de Colleen Hoover publié chez Hugo New Romance.

Résumé :

Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ?

Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule.

Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation. Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer.

Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui.

Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

« C’est tragique.

Et c’est là que l’amour vous trouve… dans les tragédies. »

Mon avis :

Avant toute chose, je préfère vous prévenir que ce livre n’est pas à mettre entre les mains des plus jeunes. Il comporte des scènes sombres et choquantes.

Donner un avis complet de ce roman va être difficile. Je vous écris cette chronique à chaud, je vais tenter de vous donner un avis clair et sans spoil. Sachez, tout d’abord, que Too Late est différent des autres ouvrages de Colleen Hoover. Cette auteure est connue pour écrire des romances particulièrement belles et touchantes.

Au début de ce roman, Colleen nous explique qu’elle a écrit ce livre sur WattPad lorsqu’elle manquait d’inspiration pour un autre roman, c’était une sorte d’exutoire. Finalement, il est devenu une réelle obsession et s’est retrouvé publié !

Lorsque j’ai débuté le premier chapitre, je ne savais pas que j’allais avoir le ventre retourné. Ce roman est oppressant au possible, j’avais mal, mal pour Sloan, notre personnage principal. A chaque page tournée, j’avais peur de la perdre et qu’elle souffre. Colleen Hoover a un don pour créer des personnages et là, j’ai réussi à complètement m’imprégner de Sloan, j’avais l’impression d’être elle. Ce livre est un réel film d’horreur et le sentiment de frayeur ne vous quittera pas jusqu’à la fin.

Le personnage de Sloan m’a touché au plus haut point, j’avais envie de la tenir dans mes bras et de l’aider. Sloan est une fille n’ayant vraiment pas eu de chance au cours de sa vie, son passé a été chaotique. Une mère absente, un frère dont elle doit s’occuper, une vie d’adolescente gâchée. Elle a dû grandir et mûrir plus vites que les gens de son âge. Le jour où elle va rencontrer Asa au lycée, elle va penser comme chaque fille, qu’il est le garçon le plus beau, le plus charismatique et le plus gentil.

Mais non. Colleen Hoover a créé ce monstre de toute pièce. Un homme torturé, à l’enfance horrible. On aurait pu penser qu’il allait être gentil comme dans chaque romance, mais ce personnage est une réelle ordure. Vraiment. Il est le mal en personne et le fait subir et ressentir à son entourage. Ses amis le craignent et Sloan se doit de lui obéir et de l’honorer.

Lorsque je lisais ce roman, j’appréhendais les chapitres du point de vue d’Asa, j’avais peur, mal au ventre (genre, vraiment!), je me sentais mal pour Sloan.

Dans Too Late, nous avons trois points de vue : Sloan, Asa, Carter. Cela nous aident à comprendre les enjeux, les missions, les vies des personnages et de leur entourage. Carter apporte une certaine douceur à la lecture, je me suis raccrochée à lui comme une bouée de sauvetage, je voulais qu’il aide Sloan, qu’il réussisse à lui redonner goût à la vie.

J’aimerais vous en dire plus sur l’histoire mais le résumé se suffit à lui-même. La seule chose à connaître et à reconnaître, c’est qu’Asa est plus que toxique pour Sloan.

La construction du récit est vraiment atypique. A un moment donné, on y voit le mot fin, on se dit bon bah c’est fini, mais pourquoi me reste-t-il une centaine de pages à tourner ? On y trouve l’épilogue, ok mais c’est un peu long pour un épilogue. Ensuite vient le prologue. Quoi ? Oui c’est censé être au début, mais CoHo a cassé les codes pour ce roman. Puis vient, l’épilogue à l’épilogue. Ce roman a été fait pour bousculer, pour déstabiliser le lecteur. Un immense bravo à Colleen, c’est très réussi.

Alors oui cette chronique n’est pas parfaite, je suis totalement bouleversée par l’histoire de Sloan. C’est un roman puissant, bouleversant. Je vous le recommande vraiment mais pas à tout âge. Sachez le.

Coup de coeur ♥

 

2 commentaires sur “CHRONIQUE #64 – TOO LATE DE COLLEEN HOOVER

  1. Je n’ai encore jamais lu de CoHo et celui-ci m’intrigue particulièrement de part sa spécificité par rapport à ses autres romans 🙂 Après, je ne pense pas que je doive commencer avec celui-ci pour découvrir la plume de l’auteure mais peut-être que je me lancerai un jour 🙂 En tout cas, on sent ton bouleversement et ton coup de coeur à travers ta chronique et c’est très plaisant 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !
      Ah oui je suis complètement d’accord avec toi, tu devrais commencer par d’autres romans de CoHo comme Maybe Someday ou Confess ! 🙂

      Merci beaucoup en tout cas ! 🙂 Ce roman m’a vraiment bouleversé ! Il est PUISSANT ! ♥

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s