Non classé

CHRONIQUE #62 : YOU KILL ME GIRL – TINA AYME

82362af8f8e941fc8707ac8b13c36ac7.jpg

Hello hello les lecteurs ! ♥

J’espère que vous allez bien en ce début de semaine ! 🙂

Je vous retrouve aujourd’hui, pour la chronique du tome 2 de la saga « You kill me… » de Tina Ayme publié chez Hugo New Romance : You kill me girl ! 🙂

Vous êtes prêts ? C’est parti !

Résumé :

L’amour de Lexie et Austin sera-t -il assez fort pour les réunir envers et contre tout ?

Après avoir découvert le terrible secret d’Austin, Lexie décide de mettre un terme à leur relation fusionnelle et de quitter Mary Island. Elle laisse derrière elle sa grand-mère pour découvrir les
joies de la vie étudiante à New York : colocation, premier travail et nouvelles rencontres.

C’est une nouvelle Lexie plus sûre d’elle et désireuse de mettre fin aux non-dits dont elle a été victime qui se met en quête du demi-frère dont elle a découvert l’existence avant de partir. Mais
Lexie aura-t-elle le courage de lui révéler la vérité en découvrant qu’il est loin d’être le frère idéal qu’elle avait fantasmé ? Quant à Austin, alors qu’elle fait tout pour l’oublier, il pourrait bien ressurgir dans sa vie et mettre à mal sa décision de passer à autre chose. Alors que leur passion a été balayée par des révélations fracassantes, Lexie et Austin sauront-ils se retrouver ?

C’est terrible, non? D’aimer tellement quelqu’un que sa souffrance est bien plus terrible pour vous que votre propre malheur.

Mon avis :

J’ai lu ce second tome avec Joy, propriétaire du blog Nuancesdemagie et du compte Instagram du même nom. Tout au long de notre lecture, nous avons ressenti les mêmes émotions, l’addictivité de l’écriture de Tina Ayme et les petits problèmes rencontrés avec nos personnages ♥.

Si vous souhaitez lire la chronique du tome 1 de cette saga, c’est par ici. Je vais essayer de vous parler de ce tome 2 dans les grandes lignes et sans spoiler.

Pour commencer, j’étais absolument ravie de retrouver Lexie et Austin, un couple que j’affectionne beaucoup. Nous changeons d’atmosphère, au revoir Mary Island, on s’envole à New-York avec Lexie et Zara et à Boston avec Austin ! Notre couple partent dans des villes différentes afin de poursuivre leurs études. Nous allons les suivre à tour de rôle. Malgré la distance et les mensonges, réussiront-ils à s’aimer ?

J’ai adoré suivre nos personnages indépendamment l’un de l’autre, on les voit se construire une nouvelle vie avec de nouvelles responsabilités et de nouveaux objectifs. Dans ce second tome, nous suivons principalement Lexie et Zara, sa meilleure amie, Austin, Sheyenne (une amie de fac de Lexie) et deux autres personnages dont je ne vous dévoilerai pas l’identité 🙂 !

Je me suis énormément attachée à un petit personnage important dans la vie d’Austin, il m’a fait rire, sourire et m’a touché en plein cœur. En revanche, les personnages principaux m’ont agacé par moment (même si je les aime d’amour ). Ils ont dû mal à se faire confiance, Lexie passe son temps à se plaindre du comportement d’Austin. Elle le trouve toujours aussi immature et secret, pourtant elle ne fait pas d’efforts non plus et lui cache également de très lourds secrets. Je l’ai trouvé vraiment égoïste dans ses choix.

J’ai adoré suivre Zara dans ce second tome. Je la trouve forte et très présente pour ses amis. Elle est toujours de bons conseils et n’hésite pas à remettre Austin et Lexie en place. Malgré la volonté de bien faire de Zara, Lexie ne lui rend pas son amitié en retour. J’avais l’impression que Lexie ne supportait plus la présence de Zara, j’avais vraiment mal au cœur pour elle.

La plume de Tina Ayme est toujours aussi fluide et addictive, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde durant ma lecture. Les chapitres défilent à vitesse grand V. J’ai désormais hâte de lire le dernier tome de cette trilogie. Je suis vraiment triste de devoir quitter cette saga que j’affectionne beaucoup.

Si vous aimez la saga « After » d’Anna Todd, je pense que celle-ci peut vous plaire également. 

NOTE : 4/5

Je suis partie vivre loin pour m’éloigner de lui. Mais il n’y a pas de distance assez lointaine quand on aime. Il suffit qu’un gars dans la rue lui ressemble pour que je le voie marcher, que ma main griffonne son nom sur une feuille de papier pour le faire apparaître, que je ferme les yeux pour voir les siens, que je m’enferme dans le silence pour entendre sa voix…

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s