Non classé

CHRONIQUE #59 : SAMIRA DES QUATRE-ROUTES DE JEANNE BENAMEUR

Wallpapers-From-Tumblr-Gallery-68-Plus-PIC-WPW202738.jpg

Hello hello !

Aujourd’hui, une nouvelle chronique concernant ma dernière lecture jeunesse. Il s’agit de Samira des Quatre-Routes de Jeanne Benameur publié chez Flammarion Jeunesse. Je remercie la maison d’édition pour sa confiance et son envoi

Résumé :

9782081427181

 

Samira habite la cité des Quatre-Routes. Alors que toute sa famille pense au mariage de sa sœur, Samira rêve d’échapper aux traditions, de devenir journaliste et d’être libre. Lorsqu’elle doit mentir à ses parents pour aider un ami, elle doute. Est-elle obligée de trahir les siens pour vivre comme elle l’entend?

 

Moi je rêve d’être libre, de voyager, d’être indépendante, d’être reporter pour les journaux. Si un jour j’épouse un garçon, ce sera pour qu’il soit mon vrai compagnon, un égal, pas un maître. Personne n’a le droit d’être le maître de quelqu’un d’autre.

Mon avis :

Tout d’abord, il s’agit d’une réédition d’un roman dont je n’avais jamais entendu parler. C’est en faisant mes recherches sur Internet que j’ai vu l’ancienne couverture du roman que je trouve malheureusement pas très belle…

 Résultat de recherche d'images pour "samira des quatre routes"

On est d’accord…? :mrgreen:

 

 

 

Alors Samira des Quatre-Routes, qu’est-ce que c’est ? C’est un petit roman jeunesse d’une centaine de pages qui se lit très rapidement notamment grâce à sa mise en page et son style. Il aborde des thèmes très actuels et très touchants.

Nous allons suivre Samira, jeune adolescente de treize ans, vivant dans la cité des Quatre-Routes depuis toujours. Son rêve ultime est de devenir journaliste. Lorsqu’elle apprend que sa grande soeur de 18 ans, Fatima, compte se marier, Samira se sent déboussolée et réfléchit.

Comment peut-on se marier à 18 ans sans BAC, sans avenir, sans métier ? Pour elle, c’est inconcevable. Elle ne comprend pas que l’on puisse se marier et entretenir le foyer. Non. Samira rêve d’autre chose. Elle rêve d’échapper aux traditions arabes. Elle rêve de s’émanciper, de vivre, d’apprendre et d’exercer un métier qui la passionnera. Pour elle, la définition de l’amour, c’est deux êtres s’aimant et se respectant mutuellement.

Ce roman jeunesse invite le lecteur à la réflexion sur la vie dans les quartiers et à la différence de culture. J’ai trouvé la plume de Jeanne Benameur très poétique et touchante. J’avais vraiment l’impression de discuter avec Samira et d’être proche d’elle. 

Je vous recommande vivement ce roman peu importe votre âge car il peut vous amener à réfléchir sur le monde actuel…

NOTE : 4/5

Ce roman vous intéresse ? ♥

 

2 commentaires sur “CHRONIQUE #59 : SAMIRA DES QUATRE-ROUTES DE JEANNE BENAMEUR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s